Nous, communistes des Sorinières et du Bignon, avons décidé d'écrire cette lettre ouverte au président de la république, ce 22 aout 2020, au vu de l'urgence à changer de politique pour que le jour d'aprés s'oriente vers une société plus juste et équitable.

Monsieur le Président de la République,

Au début de la pandémie mondiale de la Covid19, le 17 mars 2020, a été prise une décision inédite : le confinement total de notre pays.

A Nantes et dans ses environs, les militants communistes ont fait le choix de travailler à des listes de large rassemblement à gauche, sur des projets ambitieux pour les populations. Les projets, travaillés bien en amont des municipales avec les militants des cellules et des sections ont ensuite été proposés et discutés avec les différents partenaires politiques. Il en résulte de solides appuis pour mener des politiques ambitieuses dans les villes et communes où des communistes ont été élus dans les majorité.

Afin de nous rapprocher encore plus de tous les habitants, de la population, et parce que la démocratie citoyenne passe aussi par l'information, nous avons décidé de réaliser un petit bulletin d'information, que nous avons distribué dans vos boites aux lettres. Notre objectif est d'en faire un bulletin trimestriel.

Ce premier numéro de juin 2020 traite évidemment de l'actualité liée à la pandémie de Covid19. Il nous a semblé important de revenir sur ce qui a été mis en lumière par cette crise sanitaire:

1er mai : Un brin de muguet utile à la démocratie et aux soignants !!!

A l'occasion de la journée internationale des droits des travailleurs, le PCF se mobilise pour défendre les droits des salariés et fait preuve de solidarité envers le personnel hospitalier !

Une souscription sera ouverte le 1er mai et durera jusqu'au 11 mai. C’est le brin de muguet numérique du PCF !

En Loire atlantique 50% des bénéfices de cette souscription seront versés au fond de dotation du CHU de Nantes.

Soyons utiles aux travailleurs et à la santé : https://www.pcf.fr/le_muguet_du_1er_mai

En Loire-Atlantique comme ailleurs en France, de trop nombreux sites de production non essentiels restent ouverts au détriment de la situation sanitaire. Les communistes, leurs élu.e.s leur parlementaires sont pleinement mobilisés pour protéger les salarié.e.s.
Face à une crise sanitaire sans précédent dans l'histoire récente de notre pays, une part importante de notre population est confinée afin de limiter la propagation rapide du Covid-19. Mais beaucoup de salarié.e.s sont aussi les premiers au front pour répondre aux besoins vitaux de la population.

La bataille municipale sur la région nantaise s’annonce comme un grand combat pour défendre et amplifier les politiques populaires mises en place par la gauche depuis six ans. Dans cette lutte, les communistes remplissent leur mission en portant le drapeau de l’unité face aux ambitions de la droite et de ceux qui rêvent d’une gauche divisée.

Intervention de Groupe PC au conseil métropolitain du 14 février 2020 sur la GEMAPI et le programme d’actions milieux aquatiques sur les sous-bassins versants.

Intervention de Robin SALECROIX au conseil métropolitain du 13 décembre 2019 sur la création d'une police des transport en commun dans la métropole nantaise.

Emmanuel Macron et Edouard Philippe, en lien avec le MEDEF, veulent mettre un terme au système de retraites par répartition. Travailler plus longtemps pour finir par toucher des pensions en forte baisse, voilà le nouveau régime de souffrances qu'ils veulent infliger aux salariés actuels et futurs. C'est une attaque sans précédent contre la sécurité sociale. Elle nous oblige à la mobilisation la plus large pour mettre en échec le pouvoir.

Intervention de Robin SALECROIX au conseil métropolitain du 04 octobre 2019 sur le voeu proposé pour l'ouverture des commerces le dimanche en 2020.

Ian Brossat tête de liste du Parti Communiste Français pour les élections européennes 2019 était en campagne dans notre département les 11 et 12 avril 2019. Retrouvez les vidéos du meeting du 11 avril au Lieu Unique à Nantes avec Yves Devedec et Pascal Pontac les candidats de Loire-Atlantique ainsi qu'Aymeric SEASSAU, le secrétaire départementale du PCF 44.

Maurice ROCHER nous a quitté à l’âge de 95 ans. Inlassable militant de la cause ouvrière, il fut un responsable respecté de la CGT et du PCF.

Né en 1923, il travaille dès l’âge de 15 ans aux forges de l’Ouest puis enchaine différents métiers : boulanger, coiffeur, maçon, charpentier… Il militera, dans cette longue carrière, pour la défense des travailleurs et occupera le poste de secrétaire adjoint de la fédération CGT du bâtiment.

Le Gouvernement vient d’annoncer l’abandon du transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique vers Notre Dame Des Landes. Cette décision est grave de conséquences pour les populations concernées, grave pour le développement, l’aménagement durable et équilibré de notre territoire.

Elle est à l’image de la méthode du Président de la République, qui, depuis son élection porte une   démarche autoritaire, marquée d’une centralité renforcée, d’un non respect des populations, des collectivités et de ses propres engagements.

C’est avec la détermination qui nous anime depuis le lancement de ce grand chantier que les Communistes de Loire Atlantique et leurs élu-e-s ont participé à la mission de médiation du gouvernement. Comme depuis de nombreuses années, nous nous sommes saisi du débat, de la concertation, de la consultation, pour porter les grands enjeux de ce dossier particulièrement important pour l’avenir de notre territoire et sa population.

A cet égard, nous avons rappelé combien l’aménagement de notre agglomération est au cœur du débat pour permettre un développement équilibré et harmonieux de notre territoire.

L’écran de fumée de la nationalisation estivale du chantier de Saint-Nazaire vient de se dissiper : le principal outil de production de la filière navale française passe sous pavillon italien. Au-delà de l’étonnant montage juridique permettant à Fincantieri d’être majoritaire dans le capital et dans la gouvernance grâce à un « prêt » de l’État français de 1% du capital sur 12 ans, aucune garantie supplémentaire n’a été apportée.

Pages

Souscrire à Cellule des Sorinières RSS